Mandy Patinkin, interprète de Saul dans Homeland : "La série était devenue toute ma vie"

Il fait partie de ces comédiens dont on ne connaît que le nom de son ­personnage. Depuis 2011, ­Mandy ­Patinkin est l'une des figures clés de ­Homeland : Saul ­Berenson, le mentor protecteur et barbu de l'imprévisible ­Carrie Mathison, interprétée par ­Claire ­Danes. Dans la huitième et ultime saison*, devenu conseiller à la sécurité nationale du président des États-Unis, il est chargé de négocier la paix avec les talibans ­d'Afghanistan. À 67 ans, ­Patinkin est un vieux routier de la télévision américaine, qui l'a révélé au grand public avec ­Chicago ­Hope (un Emmy Award en 1995) puis Esprits criminels.

Lire aussi - Série télé : comment les comics sont devenus incontournables

Racontez-nous le dernier jour de tournage.
C'était mi-octobre. Je craignais ce moment. Avec Claire, notre dernière scène fut la plus intense de ces huit années. Nous nous sommes serrés dans les bras l'un de l'autre avec une immense émotion… Trois jours plus tard, Claire est venue assister à mon ultime séquence. Quand j'ai entendu la ­productrice dire "Voilà, c'est le clap final!", j'étais bouleversé, malgré moi. Mes larmes ont coulé sans que je contrôle quoi que ce soit. Ça ne m'était arrivé qu'une fois, après le décès de mon père. Quelques semaines plus tard, j'étais au restaurant à New York avec un ami. Il m'a dit : "Ça y est, ­Mandy, tu es libre!" J'avais attendu ce ­moment depuis longtemps, c'est vrai. Mais lorsqu'il a dit cela, j'ai encore éclaté en sanglots. Plus un mot ne pouvait sortir de ma bo...


Lire la suite sur LeJDD