Manchester City-Real: Walker compare Gündogan à Zidane et lance son duel avec Vinicius Jr

Il y a des soirs pour écrire sa légende. Manchester City va en avoir l’occasion face au Real Madrid, ce mercredi à l’Etihad Stadium, en demi-finale retour de la Ligue des champions (21h sur RMC Sport 1). Après avoir décroché le nul au Bernabeu la semaine passée (1-1), les joueurs de Pep Guardiola peuvent frapper un grand coup devant leur public. Pour atteindre leur deuxième finale de C1, après celle perdue en 2021 contre Chelsea (1-0). "Nous pouvons espérer inscrire nos noms dans les livres d'histoire", a résumé Kyle Walker devant la presse, à la veille du choc.

En bonne position pour être sacrés champions d’Angleterre et qualifiés pour la finale de la FA Cup (le 3 juin face à Manchester United), les Skyblues peuvent vivre une fin de saison historique. A l’heure du sprint final, ils semblent d'ailleurs en pleine forme, à l’image d’Ilkay Gündogan, étincelant lors de ses dernières sorties. "Avec ce groupe, rien n'est fini. Nous nous attaquons à la fin de la saison. Nous plaisantions avec 'Gundo', il s'est transformé en Zidane au cours des deux derniers mois", s’amuse Walker.

"Si je ne peux pas rivaliser avec Vinicius Jr, je ne devrais pas être ici"

Face aux Merengue, le latéral droit de City va à nouveau se retrouver dans la zone de Vinicius Jr, buteur au match aller. "C'est un duel contre l'un des meilleurs joueurs du monde. J'en ai affronté beaucoup qui étaient aussi bons que lui. Quel que soit le joueur en face, ce sera une grande bataille, promet l’international anglais. Je le prends comme n'importe quel autre match, il faut lui montrer du respect. Comme Mbappé à la Coupe du monde (lors du quart de finale France-Angleterre, ndlr). Vous leur donnez le respect qu'ils méritent. Je représente City, l'ambition du club est énorme. Si je ne peux pas rivaliser avec ces joueurs de haut niveau, je ne devrais pas être ici. Je dois m'assurer que j'affronte les meilleurs et que je peux leur faire face."

Interrogé sur le côté parfois provocateur du dribbleur brésilien, Kyle Walker s’est montré assez serein: "C'est un très bon joueur, qui fait ce qu'il faut pour que son équipe franchisse la ligne d'arrivée. Je ne me mêle pas de tout ça. S'il y a des propos orduriers, ça ne me dérange pas. J'ai vécu des choses plus difficiles que les gens qui m'embrouillent. Je l'ai vu se faire descendre facilement, cela fait partie du jeu de prendre l'avantage sur son adversaire. Mais ne lui enlevez pas son football, c'est un excellent joueur".

Article original publié sur RMC Sport