Manche: un réseau de passeurs vers le Royaume-Uni devant la justice française

© GONZALO FUENTES/REUTERS

Cinq membres d'une filière de passeurs vers le Royaume-Uni, ayant permis le passage de centaines de migrants, ont été condamnés en France par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer, près de Calais, à des peines allant de 18 mois avec sursis à deux ans de prison ferme.

Trois hommes et deux femmes, âgés de 20 à 29 ans, quatre Français et un Irakien, faisaient partie de cette filière de passeurs. L'un des prévenus, un Français, a reconnu avoir joué un rôle important.

L'enquête a débuté en janvier dernier, sur la base d'un renseignement néerlandais sur l'acheminement de small boats provenant d'Allemagne et transitant par les Pays-Bas, rapporte l'AFP. C’est en Allemagne que l'un des prévenus allait chercher les bateaux qu’il ramenait ensuite dans le Nord de la France. Les embarcations étaient stockées dans un hangar à Lille avant d'être acheminées vers les côtes.

Au total, ce sont 13 bateaux pouvant transporter 50 migrants chacun qui ont été saisi par les enquêteurs ainsi que des moteurs, des gilets de sauvetage, et du carburant. Il s’agirait même de la plus grosse saisie de matériel nautique jamais réalisée en France, selon l'Office central pour la Répression de l'immigration irrégulière.

« Le réseau aurait permis 1.547 tentatives ou passages réussis, favorisant la traversée d'au moins 2.600 migrants », du littoral nord de la France vers les côtes anglaises, a souligné la procureure.

À lire aussi : nouveau record de traversées illégales de la Manche en une journée


Lire la suite sur RFI