Management autoritaire, gestion floue, stratégie désastreuse : Michel Wieviorka, à la tête de la FMSH, étrillé par la Cour des comptes

*

« Une institution en crise, à la gouvernance défaillante et divisée, au climat social très dégradé, à la valeur ajoutée fortement questionnée et à la stratégie de développement discutable et risquée. » Accablant. La lettre de Didier Migaud a été adressée à Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le 17 janvier dernier mais le Président de la Cour des comptes l’a rendue publique sur son site le 16 avril. En pleine crise coronavirus et alors que sa directrice scientifique, l’anthropologue Laetitia Atlani-Duault, fait partie du Conseil scientifique Covid-19 de l’Élysée, voilà la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme dans le pot-au-noir.

Dans ses murs depuis 2009, le sémillant sociologue Michel Wieviorka. Il a rapidement riposté dans un courriel interne aux 135 salariés actuellement confinés : « Ce référé de la Cour est ainsi exclusivement à charge et, sur de nombreux points, très contestable. Mais pour l’heure, dans le contexte pandémique actuel, il ne nous semble pas opportun d’y apporter une réponse » fait-il savoir grand seigneur. Contacté par Marianne, il se fait plus précis : « J’ai répondu volontiers à toutes leurs questions durant plus d’un an, réponses qu’ils ont mis de côté. Je doute des compétences scientifiques de la Cour des comptes. Sous mon impulsion, la Fondation a été transformée et redressée, alors qu’elle était en faillite abyssale et en très mauvais état scientifique

Lire la suite