Les manœuvres chinoises encerclent Taïwan

La visite à Taïwan de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre américaine des représentants, a été dénoncée
par la Chine, qui a notamment ordonné des exercices militaires maritimes et aériens autour de Taïwan ainsi que des tests de missiles conventionnels en mer à l'est de l'île.

La présidente de Taïwan Tsai Ing-wen a affirmé mercredi que l'île « ne reculerait pas » face à la menace de la Chine, qui s'apprête à lancer des manœuvres militaires dangereusement près des côtes taïwanaises en représailles à la visite de Nancy Pelosi.

Le ministère chinois de la Défense a promis des « actions militaires ciblées », avec une série de manœuvres militaires autour de l'île qui commenceront jeudi, dont « le tir à munitions réelles de longue portée » dans le détroit de Taïwan, qui sépare l'île de la Chine continentale.

Ces exercices « constituent une mesure nécessaire et légitime afin de répliquer aux graves provocations de certains politiciens américains et des indépendantistes taïwanais », a déclaré à la presse Hua Chunying, une porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

« Intimidation vicieuse »

(Avec Afp)


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles