Mammifères du Paléocène, coraux d’eau froide et Pi : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 18 août 2021 : la découverte de trois nouveaux mammifères du Paléocène, l’installation d’instruments sous-marins pour étudier les coraux d’eau froide et la précision de la valeur de Pi.

L’actualité des sciences du 18 août 2021, c’est :

En paléontologie :.

  • Après la disparition des dinosaures non-aviens, les mammifères se sont rapidement diversifiés, et de nouvelles espèces sont apparues.

  • Trois nouvelles espèces de mammifères appartenant au groupe des ongulés archaïques, ancêtres de nombreuses espèces actuelles de mammifères dits “à sabots”, ont été mises au jour.

  • Ce sont des animaux de petite taille : le plus grand des trois n’était pas plus gros qu’un chat. Pourtant, ils étaient plus grands que les autres mammifères du Paléocène.

En animaux :

  • Au large de la Bretagne Sud, au niveau du canyon de Lampaul, à 900 mètres de profondeur, des instruments sont installés par l'Ifremer pour étudier les coraux d’eau froide pendant cinq ans.

  • Ce programme est prometteur, car c’est la première fois qu’un récif d’eau profonde sera étudié aussi longtemps, ce qui permettra d’enrichir les connaissances sur les coraux d’eau froide, réputés difficiles à étudier.

  • Un intérêt particulier sera porté à leur rôle écologique, mais aussi aux atteintes qu’ils subissent, liées à la pêche et à la pollution.

En mathématiques :

  • 62.800 milliards de chiffres après la virgule de Pi sont maintenant connus, les dix derniers étant 7817924264.

  • Pour obtenir ce résultat, l’ordinateur hautes performances suisse a passé plus de 108 jours à mener des calculs, ce qui est 3,5 fois moins que le temps nécessaire au dernier record du monde, qui date de 2020.

  • La maîtrise de cette puissance de calcul permet d’envisager d’étendre cette technologie à d’autres pans de la recherche : génétique, physique ou encore archéologie.

En santé : .

  • Un médicament contre l’hypersomnie idiopathique, trouble sommeil caractérisé par un temps de sommeil excessif contrastant avec une absence de sentiment de récupération, est en voie de commercialisation aux Etats-Unis.

  • L’autorité de régulation sanitaire américaine a donné son feu vert à cette solution buvable, chimiquement proche du GHB, [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles