Quand "Maman j'ai raté l'avion" résume l'utilité de la 3e dose

·2 min de lecture

VACCIN - Un montage vidéo dans l’actualité. En pleine vague d’Omicron, les gouvernements mettent le pied sur l’accélérateur de la vaccination. Alors que la ville de New York est prête à offrir 100 dollars pour une dose de rappel, l’école de santé publique John Hopkins Bloomberg a trouvé un moyen idéal et particulièrement adapté à cette période de fêtes.

Elle a publié sur Twitter ce mardi 21 décembre un extrait du film Maman j’ai raté l’avion, un classique de Noël, dans lequelKevin (Macaulay Culkin) lance des pots de peinture aux deux cambrioleurs. À la seule différence qu’ici les pots de peinture représentent le vaccin qui met une raclée aux variants Delta et Omicron.

“C’est mon corps, je dois le défendre”, écrit l’institut dans son post Twitter, en référence à la phrase prononcée par Kevin quand il découvre que les deux hommes ont décidé de venir saccager sa maison pendant les fêtes.

Une dose de rappel efficace

Gage que la dose de rappel est utile face à Omicron, dans une récente étude de l’Institut Pasteur, les scientifiques constatent que le sang de patients ayant eu un COVID-19, recueilli jusqu’à 12 mois après les symptômes, ainsi que des personnes ayant reçu les deux doses du vaccin Pfizer ou du vaccin AstraZeneca ne neutralisent quasiment plus le variant Omicron, cinq mois après la vaccination”.

Néanmoins le rappel vaccinal semble efficace. “Les sérums d’individus ayant reçu une 3e dose de rappel Pfizer, analysés un mois après injection, restent efficaces contre Omicron”, notent les chercheurs. “Il faut avoir cette troisième dose pour être protégé contre Omicron, pour être protégé contre les formes graves”, a insisté ce mardi sur BFMTV le directeur adjoint du Centre national de référence des virus respiratoires de l’Institut Pasteur, Vincent Enouf.

Le professeur a toutefois rappelé que la troisième dose, dont la protection est effective “entre une semaine et 10 jours” après l’inoculation, n’empêche pas “d’être porteur du virus” ou “d’avoir une petite symptomatologie” comme “un rhume”, insistant sur le respect des gestes barrières.

À voir également sur Le HuffPost: Pass sanitaire, vaccin, Nouvel An... toutes les annonces de Jean Castex

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles