Mamadou Dia : « Ce film est une alerte, pour créer un questionnement »

·1 min de lecture
Tierno (Alassane Sy) et Nafi (Aicha Talla), un père et une fille, les principaux protagonistes du film « Le Père de Nafi » du réalisateur sénégalais Mamadou Dia. 
Tierno (Alassane Sy) et Nafi (Aicha Talla), un père et une fille, les principaux protagonistes du film « Le Père de Nafi » du réalisateur sénégalais Mamadou Dia.

Nafi (Aicha Talla) fait la fierté de son père, Tierno (Alassane Sy), imam de la petite ville de Yonti. Non pour sa beauté, insolente, mais pour son intelligence, son indépendance d?esprit. On la découvre, moqueuse, repassant en boucle sur son téléphone la vidéo d?un pugilat entre deux députés à l?Assemblée nationale. Puis, effrontée, quand elle repose négligemment le hidjab offert par son oncle et futur beau-père, Ousmane (Saikou ) : « Tu ne voudrais quand même pas que je me voile ? »

Baamum Nafi (« Le père de Nafi ») est le premier long-métrage du réalisateur sénégalais Mamadou Dia. Il campe la rivalité entre deux frères, et deux visions de l?islam qui s?opposent, incompatibles. Tierno, imam comme son père, et commerçant, incarne un islam soufi, modéré. Le chapelet enroulé autour de son poignet n?est jamais loin des grigris. Ousmane est allé étudier en Europe, il revient au pays avec des liasses de billets et une interprétation de l?islam plus rigoriste. Subtilise et dégonfle les ballets de foot, rase les crânes des enfants.

En compétition au Fespaco pour l?Étalon d?or du meilleur long-métrage de fiction, Baamum Nafi s?empare d?un thème brûlant et complexe, l'« annexion », selon le terme d?un de ses personnages, de territoires en Afrique de l?Ouest par des extrémistes religieux. Une situation que Mamadou Dia a pu suivre en tant que journaliste, au Mali et au Nigeria. Mais son film est aussi une chronique sociale, intime et délicate, au plus près des habit [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles