Malus CO2 et poids : voici les barèmes adoptés pour 2021, 2022 et 2023

·1 min de lecture

Durant leur examen du PLF (Projet de Loi de Finances) 2021, les sénateurs avaient adopté des amendements visant à étaler la hausse du malus écologique sur les cinq prochaines années au lieu de trois, et à annuler l'instauration d'une taxe sur le poids des véhicules. En deuxième lecture, les députés viennent sans surprise de rétablir leur version du texte à l'initiative de Laurent Saint-Martin, rapporteur (LREM) de la commission des finances, via des amendements qui ont été adoptés. Ces mesures figureront donc dans le PLF 2021 définitif.

Le seuil d'émissions de CO2 donnant lieu à une taxation sera ainsi abaissé de 5g/km chaque année jusqu'en 2023 tandis que le montant maximal augmentera de 10.000€ aux mêmes intervalles. Et contrairement à la baisse du bonus reportée de six mois pour cause de confinement, le durcissement du malus sera bien effectif au 1er janvier 2021. La taxe sur le poids, quant à elle, entrera en vigueur le 1er janvier 2022. Les véhicules de plus de 1.800 kg à vide en ordre de marche seront taxés à hauteur de 10€/kg au-dessus de cette masse. La taxation maximale ne pourra dépasser le plafond du malus au CO2. Autrement dit, la somme des taxes sur le CO2 et le poids sera limitée à 40.000€ en 2022 et 50.000€ en 2023. Notons que l'examen du PLF 2022 l'année prochaine pourrait une nouvelle fois modifier les choses. Notons que, tandis que le malus au CO2 pénalise les véhicules 100% essence par rapport aux diesel, ces derniers (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Toyota lance un groupe de travail pour promouvoir l'hydrogène
Rolls-Royce: à chaque modèle sa taille de volant, pourquoi ?
Ford livre des repas en voitures autonomes à Miami
Skoda : les prochains modèles électriques se précisent
Audi A3 Sportback 45 TFSI e (2020) : une nouvelle version hybride rechargeable de 245 ch !
Ford Mustang : la transmission intégrale sur la prochaine génération ?