Maltraitance animale : vote quasi unanime des députés, après quelques prises de bec

·1 min de lecture

Des échanges souvent enflammés, des moments de concorde et aussi quelques bras de fer avec le gouvernement : l'Assemblée nationale a adopté vendredi à la quasi unanimité une proposition de loi étendard de la majorité pour lutter contre la maltraitance animale. Ce texte, validé par 79 voix pour, et deux contre issus du groupe UDI, doit maintenant passer au Sénat en première lecture. La plupart des députés ont salué "une première avancée" demandée par les Français.

 

>> A LIRE AUSSIMaltraitance animale : que contient la proposition de loi qui arrive à l'Assemblée ?

La proposition de loi doit aider à éviter les achats impulsifs d'animaux de compagnie, qui conduisent à trop de délaissements ensuite, quelque 100.000 bêtes étant abandonnées chaque année en France. A l'unanimité, l'Assemblée avait voté dès mardi en faveur du nouveau "certificat d'engagement et de connaissance" qui sera remis lors de la première acquisition d'un animal de compagnie. Il rappellera les obligations de soins, de vaccination et les coûts liés (nourriture, vétérinaire...). La vente en ligne d'animaux de compagnie sera réservée aux refuges et éleveurs. Vendredi, les députés, là-aussi unanimes, ont durci les sanctions pour maltraitance, les portant notamment à trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende en cas de sévices graves.

"Un signal fort"

Face à la récente vague de mutilations de chevaux ou aux vidéos de "happy slapping" (agressions) mises en ligne, il s'agit d'envoyer "un signal fort&...


Lire la suite sur Europe1