Maltraitance animale : quel rôle pour la nouvelle brigade d’enquête ?

© PPAgency/Sipa

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé vendredi la création d’une nouvelle brigade d’enquêteurs. L’objectif est clair : « lutter contre la forte augmentation de la maltraitance animale ».

Les atteintes envers les animaux domestiques, mauvais traitements, sévices graves, atteintes involontaires à la vie et à l'intégrité de l'animal ou encore abandons ont augmenté de 30 % entre 2016 et 2021. C'est ce que révèle une étude du ministère de l'Intérieur publiée ce vendredi. En France, en 2021, 12 000 infractions visant des animaux domestiques, apprivoisés ou tenus en captivité, ont été enregistrées par la police et la gendarmerie. On en comptait 9 200 en 2016, selon le service statistiques de Beauvau. « Pour lutter contre la forme augmentation de la maltraitante animale (…) j’ai décidé, pour la première fois dans l’histoire des forces de l’ordre, la création d’une division de 15 enquêteurs chargés spécifiquement de ce sujet » a tweeté le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Cette nouvelle division sera rattachée à l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique, qui est « compétent dans 10 antennes régionales partout sur le territoire national » affirme le ministre en point presse. Le ministre compte sur ces enquêteurs spécialisés pour devenir de réels liens entre les témoins, les responsables et la justice. « Vous pourrez saisir le procureur de la République et ce sont ces enquêteurs...

Lire la suite sur Le JDD

VIDÉO - Hélène Thouy : "Il est impératif de créer un ministère de la cause animale"