Maltraitance animale : L'horrifiant témoignage d'un ancien employé d'un élevage de cochons

·2 min de lecture

L'association de défense des animaux L214 a diffusé une vidéo de sévices subis par des truies et des porcelets dans un élevage, dans l'Yonne. Un ancien employé y témoigne à visage découvert. 

Coups de tournevis, dents arrachées à la tenaille, mutilations à vif, des cadavres d'animaux entassés et mangés par les verres...L214 a diffusé une nouvelle vidéo d'images de maltraitance animale. Celles-ci ont été tournées dans un élevage porcin à Annay-sur-Serein, dans l’Yonne, par un ancien employé qui, «fait rare» souligne l'association de défense animale, témoigne à visage découvert des scènes auxquelles il a assisté.

A lire aussi :L214 dévoile le sort des cochons d’un élevage Herta

"Ce qui m'a choqué c'est voir le responsable mettre des coups de tournevis"

Grégory, qui a travaillé pendant deux ans dans la structure qui élève 1 800 truies, affirme avoir déjà alerté sur les sévices subis par les animaux à sa direction et également à la gendarmerie, où il a porté plainte, avant de finalement se tourner vers L214. «Ce qui m'a choqué c'est voir le responsable mettre des coups de tournevis, s'acharner sur les truies, quand elles ne voulaient pas avancer ou alors mettre des coups de barre en ferraille sur la tête», a-t-il expliqué.

Il évoque aussi une tentative d'abattage d'une truie à la masse par ses collègues qui n'y sont pas parvenus, et qui ont laissé l'animal blessé agoniser des heures avant qu'ils ne se décident de l'achever à coup de fusil, ou encore le claquage sur le sol des porcelets chétifs pour les tuer. Cette méthode ne marche pas à tous les coups et parfois, les petits sont laissés agonisant sur le sol.

Traumatisé par ce qu'il a vu sur son ancien lieu de travail, Grégory a fait une dépression et a dû aller consulter un psychiatre. «J'étais stressé, j'étais angoissé, je faisais des cauchemars la nuit, je ne mangeais plus le soir, ça n'allait vraiment plus», a-t-il ajouté, exprimant le souhait de ne plus(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles