Malte : malgré la pression de la rue, Joseph Muscat reste au pouvoir

C'est la septième manifestation en 15 jours à La Valette. Ce dimanche, ils sont encore nombreux dans la capitale maltaise à réclamer justice pour Daphne Caruana, journaliste assassinée il y a deux ans dans l'explosion de sa voiture. Ils exigent aussi le départ du Premier ministre Joseph Muscat, accusé selon eux de protéger des personnes liées au crime : comme son chef de cabinet, qui a démissionné, et qui aurait des liens étroits avec un homme d'affaire inculpé samedi dans l'assassinat de Daphne Caruana.

Le Premier ministre a obtenu le soutien du parti travailliste, réuni en urgence ce dimanche. Malgré la pression de la rue Joseph Muscat ne démissionnera pas, en tout cas pas avant le 18 janvier, date de l'élection d'un nouveau chef du parti travailliste.