Mali : un lourd tribut pour les militaires de l'opération Barkhane

Lundi 25 novembre au soir, 13 militaires ont trouvé la mort au Mali à la suite d'une collision entre deux hélicoptères de combat. L'enquête vient à peine de commencer. "Ce que l'on peut dire, c'est que les deux boîtes noires des deux hélicoptères accidentés ont été récupérées sur place par un troisième hélicoptère de l'armée française", rapporte Marc de Chalvron, en duplex de Bamako. Les deux boîtes noires vont être analysées par le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA). "Un coup très rude pour l'armée française" "Ces deux hélicoptères sont-ils rentrés en collision ? Ont-ils fait l'objet d'une attaque ? En tout cas, c'est un coup très rude pour l'armée française et pour l'opération Barkhane qui dure maintenant depuis plus de cinq ans", explique Marc de Chalvron. La ministre des Armées Florence Parly est attendue sur place dans les heures qui viennent.