Mali: soldats maliens, russes et chasseurs dozos accusés de vols massifs de bétail

David Baché/RFI

Au Mali, les opérations antiterroristes de l'armée se poursuivent, tout comme les allégations d'exactions. Ces dernières semaines, un nouveau mode opératoire émerge dans les régions de Mopti et de Bandiagara notamment : le vol massif de bétail. Les soldats maliens, les chasseurs traditionnels dozos qui les accompagnent ainsi que les supplétifs russes de l'armée malienne, sont mis en cause.

Dans les communes de Fakala, Sio, Pignari, Doucombo, Fatoma ou encore Sofara, depuis plusieurs semaines, de nombreuses sources locales alertent sur des vols massifs de bétail par l'armée malienne et ses supplétifs : chasseurs traditionnels dozos et combattants russes. Ces derniers sont de simples formateurs selon Bamako et des mercenaires du groupe Wagner, selon un grand nombre de pays européens, africains ou américains.

Les chiffres sont difficiles à recouper avec précision, mais, selon ces sources, le cumul des vols représente en tout cas plusieurs milliers de vaches, et pas moins de moutons et de chèvres.

Le vol de bétail n'est pas nouveau : à chaque fois que des opérations antiterroristes de l'armée malienne sont entachées d'accusations d'exactions, comme des exécutions collectives, ces allégations incluent presque systématiquement des destructions et des vols de bijoux, meubles, céréales ou animaux.


Lire la suite sur RFI