Mali : un soldat français a été tué au combat

·1 min de lecture
Maxime Blaso est mort en combattant au Mali ce vendredi.
Maxime Blaso est mort en combattant au Mali ce vendredi.

Un soldat français a été tué au combat au Mali ce vendredi, a annoncé l?Élysée dans un communiqué, alors que la France entame le désengagement partiel de la force Barkhane au Sahel dans un contexte tendu entre Paris et Bamako.

Le caporal-chef, Maxime Blasco, du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces (Isère), 34 ans, est mort au combat « contre un groupe armé terroriste », a précisé le communiqué. Selon l?état-major des armées, la victime a été tuée « au cours d?une opération de reconnaissance et de harcèlement » dans la région de Gossi, à proximité de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso. « Des éléments d?un groupe armé terroriste ont été détectés par un drone Reaper tôt dans la matinée, dans la forêt de N?Daki », a ajouté l?état-major.

Il « a été pris à partie à courte distance par d?autres éléments du groupe armé terroriste », note-t-il. « Au cours de cette action, le caporal-chef Maxime Blasco a été touché par un tireur embusqué. » Il a rapidement succombé à ses blessures, selon le communiqué de l?armée. « Il était titulaire de quatre citations et en était à son quatrième engagement dans Barkhane en trois ans. C?était quelqu?un qui avait un parcours opérationnel exceptionnel. »

Touché par un tireur embusqué

En effet, Maxime Blasco avait reçu en juin la médaille militaire « pour la valeur exceptionnelle de ses services », a précisé la présidence de la République, évoquant « l?émotion particulièrement vive » du président Emmanuel Macron.

En 2019 [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles