Mali: seize soldats tués dans une embuscade près de Bandiagara

·2 min de lecture

Un convoi de l’armée malienne est tombé dans une embuscade, ce mercredi 6 octobre, près de Bandiagara, dans le centre du pays. Le bilan est lourd : seize morts, selon différentes sources médicales et sécuritaires, recoupées par RFI. Les Forces maliennes ont cependant pu riposter « énergiquement », selon les termes du communiqué de l’état-major général des armées maliennes.

C’est au niveau du village de Bodio, sur la RN15 entre Koro et Bandiagara, que l’embuscade a été tendue, en fin de matinée. D’abord, des engins explosifs improvisés, sur lesquels sautent plusieurs véhicules du convoi de l’armée malienne ; ensuite, des tirs nourris.

L’attaque n’a pas été revendiquée : l’armée malienne parle de « groupes armés terroristes ». La zone est depuis plusieurs années un terrain d’action récurrent de la Katiba Macina, dirigée par Amadou Koufa et membre du Jnim, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, lié à Aqmi, al-Qaïda au Maghreb islamique.

À lire aussi : Reçu par le ministre malien de la Défense, le patron de Barkhane veut rassurer

Ratissage au sol et frappes aériennes de l'armée malienne

L’armée malienne a indiqué ce mercredi soir un bilan provisoire de 9 soldats tués, sans le réviser depuis. Mais ce bilan a malheureusement évolué : selon des sources médicales et sécuritaires locales, ce sont bien 16 soldats maliens qui ont péri dans l’attaque.

Les corps devaient être évacués ce jeudi matin 7 octobre vers Sévaré par des hélicoptères de la Minusma, la Mission des Nations unies dans le pays.

L’armée malienne a cependant réagi de manière immédiate mercredi, avec un ratissage au sol accompagné de frappes aériennes. Ce qui a permis, selon le communiqué transmis mercredi soir par l’état-major, de tuer 15 assaillants et de récupérer 20 motos et des armes.

À écouter : Choguel Maïga: face au retrait de Barkhane, «nous avons l'obligation de chercher des solutions»

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles