Mali: opération de Barkhane contre des éléments d'Ansarul Islam, l’un de ses chefs neutralisé

·1 min de lecture

Au Mali, la force Barkhane a conduit jeudi 7 octobre une opération contre des éléments du groupe Ansarul Islam, spécialisés dans des attaques au moyen d’engins explosifs improvisés. Oumarou Mobo Modhi, le chef de ce réseau de poseurs de bombes, a été neutralisé.

Ce sont des renseignement fournis en partie par les Américains qui ont rendu possible cette opération d’opportunité. Mercredi 6 octobre, les éléments de ce groupe de poseurs de bombes ont été détectés au sud-est de Hombori dans le Gourma malien, à proximité de la route nationale 16. Le lendemain, 7 octobre, après confirmation de leur appartenance à Ansarul Islam, une unité de la force Barkhane a été engagée au sol, appuyée par des Mirages 2000 qui ont frappé à deux reprises.

Ansarul Islam considérablement affaibli

Parmi les terroristes neutralisés, Oumarou Mobo Modhi, directement subordonné à Jafar Dicko, émir de cette katiba. Il jouissait d’une importante autonomie. L’état-major des armées indique qu’il commandait directement une dizaine de terroristes et pouvait ponctuellement prendre le commandement d’une centaine d’hommes pour mener des attaques d’envergure.

Après l’élimination en août dernier du chef du groupe État islamique au grand Sahara, Ansarul Islam, très actif dans la région des trois frontières, est à son tour aujourd’hui considérablement affaibli.

À lire aussi : Sahel: comment l’EIGS est devenu la cible privilégiée de l’opération Barkhane

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles