Mali: une nouvelle attaque contre l'armée française fait 6 blessés

Patrick Sauce avec Clément Boutin
·1 min de lecture
L'écusson des soldats français de l'opération Barkhane au Sahel en décembre 2017 (photo d'illustration) - Ludovic MARIN / AFP
L'écusson des soldats français de l'opération Barkhane au Sahel en décembre 2017 (photo d'illustration) - Ludovic MARIN / AFP

Six militaires français ont été blessés, ce vendredi, dans la matinée, dans le Gourma malien lors d’une attaque par un véhicule suicide piégé, a annoncé l'Etat-major des armées à BFMTV. Le pronostic vital des six membres de la Force Barkhane n’est pas engagé.

En début de matinée, dans le sud du Mali, un véhicule inconnu s’est dirigé à vive allure vers des éléments de la Force Barkhane alors en opération conjointe avec des militaires maliens.

Un véhicule blindé de combat d’infanterie s’est alors interposé pour protéger les autres éléments de la force. Devant cette manœuvre, le conducteur du véhicule suicide piégé a fait déclencher sa charge explosive.

50 soldats tués au Sahel depuis 2013

Les six militaires français ont été immédiatement pris en charge. Ils ont été évacués par hélicoptère vers l’hôpital militaire de Gao. Trois d'entre eux feront l’objet d’un rapatriement vers la France samedi matin.

Ces dernières semaines, plusieurs militaires français sont morts en mission au Mali. Le sergent Yvonne Huynh et le brigadier Loïc Risser le 2 janvier. Le brigadier-chef Tanerii Mauri et les chasseurs de 1ère classe Quentin Pauchet et Dorian Issakhanian le 28 décembre.

Depuis 2013, 50 soldats français ont été tués au Sahel dans les opérations antijihadistes Serval puis Barkhane.

Article original publié sur BFMTV.com