Mali : ce que l'on sait sur l'affaire d'atteinte à la sûreté de l'État

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Boubou Cissé, dernier Premier ministre du président Keïta, avait formellement démenti le 23 décembre toute implication dans un projet de déstabilisation des institutions de la transition censée ramener les civils au pouvoir en 18 mois.
Boubou Cissé, dernier Premier ministre du président Keïta, avait formellement démenti le 23 décembre toute implication dans un projet de déstabilisation des institutions de la transition censée ramener les civils au pouvoir en 18 mois.

Où est passé Boubou Cissé, le dernier Premier ministre de l'ex-président déchu Ibrahim Boubacar Keïta ? Alors que la justice malienne a inculpé jeudi 31 décembre six personnalités civiles pour tentative présumée de coup d'État, selon leurs avocats, son nom a été officiellement cité dans le communiqué du procureur de la République de Bamako. Quatre mois et demi après le dernier putsch en date dans le pays en guerre, difficile de démêler les fils de cette nouvelle affaire qui secoue jusqu'au plus haut sommet de l'État.

Lire aussi Au Mali, la transition « bien partie », pour la Cedeao

Ce que l'on sait

Tout a commencé le lundi 21 décembre avec une série d'interpellations menées par la Direction générale des services de l'État (DGSE, le renseignement malien). Une semaine plus tard, alors que les arrestations se poursuivaient, le procureur de Bamako a enfin apporté des réponses dans cette affaire particulière au regard de la personnalité des mis en cause et d'un contexte où l'on peut s'étonner d'une telle possibilité alors que les militaires, très forts dans cette transition, sont au c?ur du pouvoir et donc du Renseignement. « À la suite d'une dénonciation des services de sécurité faisant état de faits d'atteinte à la sûreté de l'État, une enquête préliminaire a été ouverte au niveau du Service d'investigations judiciaires (SIJ) de la gendarmerie nationale », avait fait savoir le procureur de Bamako, Mamoudou Kassogué.

Jeudi 31 décembre, le parquet de Bamako a confi [...] Lire la suite