Mali: l'homme fort du pouvoir accuse de "sabotage" les dirigeants arrêtés et reprend les choses en main

Le colonel Assimi Goïta, au centre, l'homme fort de la junte qui avait renversé le régime civil en août dernier, à Balmako le 18 septembre 2020

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles