Mali : l'ex-président Amadou Toumani Touré n'est plus

Par Malick Diawara
·1 min de lecture
Surnommé « le soldat de la démocratie », le général Amadou Toumani Touré a présidé le Mali de 2002 à 2012 après un intermède en 1991-1992 où, par le biais de la Conférence nationale organisée par le Comité de transition pour le salut du peuple, le pays a pu se mettre sur les rails de la démocratie. 
Surnommé « le soldat de la démocratie », le général Amadou Toumani Touré a présidé le Mali de 2002 à 2012 après un intermède en 1991-1992 où, par le biais de la Conférence nationale organisée par le Comité de transition pour le salut du peuple, le pays a pu se mettre sur les rails de la démocratie.

C'est Oumar Touré, neveu de celui qui a été président du Mali pendant 10 ans, de 2002 à 2012, qui a annoncé la nouvelle. « Amadou Toumani Touré est décédé dans la nuit de lundi à mardi en Turquie, où il était évacué pour des raisons sanitaires », a-t-il indiqué, cité par l'AFP. Il avait 72 ans. Amadou Toumani Touré avait subi récemment « une opération du c?ur à l'hôpital du Luxembourg de Bamako qu'il a créé. Tout semblait aller bien », a indiqué sous le couvert de l'anonymat un médecin de l'hôpital. « On a décidé ensuite de l'évacuer sanitairement. Il a voyagé sur la Turquie très récemment par un vol régulier. Malheureusement, il est décédé dans la nuit de lundi à mardi », a-t-il ajouté. Pour rappel, Amadou Toumani Touré, surnommé ATT, est celui qui, après son coup d'État réussi contre le président Moussa Traoré en mars 1991, a enclenché et accompagné le processus vers plus de démocratie au Mali.

Lire aussi Mali ? Amadou Toumani Touré : la fin de l'exil

Un parcours de Mopti à la tête de l'État

Amadou Toumani Touré est né le 4 novembre 1948 à Mopti, dans ce qui est encore le Soudan français. Après avoir fréquenté ce qu'on appelait à l'époque l'école fondamentale, il se destine à la carrière d'instituteur en s'inscrivant, entre 1966 et 1969, à l'école normale secondaire de Badalabougou, à Bamako. Finalement, c'est une trajectoire militaire qu'il prend en intégrant l'École interarmes de Kati, dont il sort pour entrer au 33e régiment des commandos parachutistes [...] Lire la suite