Mali: l’armée française accuse les mercenaires russes de manipulation

·1 min de lecture

L’armée française annonce avoir filmé des images montrant des hommes enterrer des corps près de la base de Gossi, que les Français ont rendue aux militaires maliens il y a quelques jours. Pour les militaires français, cette manœuvre vise à les accuser d'avoir laissé derrière eux un charnier.

Cette manœuvre de décrédibilisation, coordonnée, est partie d'untweetpublié jeudi à la mi-journée sur le compte d'un certain Dia Diarra. Pour l'armée française, il s'agit sûrement un faux compte créé par la société Wagner, puisque l'on retrouve également sa trace sur une plateforme russe. Ce tweet est accompagné d'une photo de cadavres enterrés dans le sable avec la mention : « Voilà ce que les Français ont laissé derrière eux ».

Vidéo depuis un drone

Seulement l'armée française avait positionné ces dernières 24 heures un drone à l'aplomb du camp de Gossi. Une vidéo prise par ce drone et que RFI a pu visionner montre une dizaine de soldats caucasiens, pelles à la main, recouvrir de sable des cadavres qui sont dans la même position que ceux de la photo dutweet. On voit aussi deux hommes filmer le charnier.

La scène se déroule à quatre kilomètres du camp de Gossi et les images du drone montrent des véhicules Dongfeng utilisés par Wagner se déplacer sur cette zone.

L'armée française estime que la comparaison des photos publiées sur Twitter et des images du drone permet d'établir un lien direct entre ce que font les mercenaires et ce qui est faussement attribué aux militaires français. La fabrication d'une infox a pu être filmée presque de bout en bout. Une première.

À lire aussi : Mali: la force française Barkhane annonce l’arrestation de six suspects à Gossi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles