Mali : l'épouse de l'otage Daniel Larribe se dit inquiète

Françoise Larribe ressent une " angoisse sans nom ". Un sentiment renforcé depuis l'intervention de l'armée française au Mali. Ce vendredi, l'épouse de Daniel Larribe a exprimé son inquiétude quant à l'avenir de son mari, l'un des six otages français enlevés au Niger en septembre 2010 par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). L'employé d'Areva et ses collègues Thierry Dol, Marc Ferret et Pierre Legrand " sont toujours retenus dans les étendues désertiques du nord-Mali et les événements actuels nous laissent dans une détresse et une angoisse sans nom, indéfinissable ", a-t-elle déclaré ce vendredi à Cahors où elle était venue participer à la mise en place d'une banderole de soutien aux otages sur la façade du conseil général du Lot.Une détention difficileInterrogée sur la guerre menée par la France au Mali, Françoise Larribe a refusé de se prononcer, expliquant que sa seule préoccupation était le retour des otages. " Comment ne pas imaginer ce que doit être leur solitude, leur désespérance et leur souffrance ", a-t-elle affirmé. Une douleur familière puisque la sexagénaire avait également été enlevée en septembre 2010 avant d'être libérée cinq mois plus tard. Heureuse d'avoir été " rendue à ses filles ", elle confie néanmoins avoir souffert " de laisser Daniel là-bas, de l'autre côté ".

Le 3 janvier dernier, Laurent Fabius avait affirmé aux familles des otages que les salariés d'Areva étaient " vivants et en bonne santé " malgré des conditions de détention " très dures ". Mais difficile de savoir, selon Françoise Larribe, si la France est vraiment en contact avec les ravisseurs étant donné " le maelström qui se passe dans la région ".

Retrouvez cet article sur elle.fr

Mali : une otage française libérée
Prise d'otages : l'Aqmi exige la fin de la loi sur le voile
Niger : l'état de santé préoccupant de l'otage française
Niger : Aqmi diffuse une vidéo des quatre otages français

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.