Publicité

Mali: des frappes de drones à Kidal et des renforts de Wagner à Tombouctou et Gao

AFP - SOULEYMANE AG ANARA

L’armée malienne et ses partenaires russes de la société Wagner renforcent leurs présences dans le nord du Mali. Dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 novembre 2023, ils ont opéré des frappes à l’aide de drones contre le camp récemment abandonné par la mission onusienne de la Minusma à Kidal.

Avec notre correspondant régional, Serge Daniel

Plusieurs dizaines de combattants de la société paramilitaire russe Wagner sont arrivés au cours des 72 heures dernières heures à Gao, la principale ville du nord du Mali. Toujours au nord, mais à l’ouest, dans la région de Tombouctou, un nouveau renfort de mercenaires de la société Wagner est également arrivé, d’après nos informations. Tous viennent renforcer la présence de l’armée malienne dans le septentrion.

La priorité est cependant le nord-est du Mali. Les autorités de Bamako ne le cachent pas. L’objectif actuel est de prendre le contrôle de la localité Kidal aux mains des rebelles de la coalition dénommée « CSP-PSD ». La mission de l’ONU a quitté récemment le camp qu’elle occupait sur place.

Et dans la nuit de vendredi à samedi 4 octobre, l’armée malienne a opéré des frappes à l’aide de drones contre la position de Kidal désormais occupée par les rebelles. Selon un expert, la portée de ces drones d’origine turque est d’environ 150 km. Il n’est donc pas exclu que ces engins décollent du sud de Kidal, d’une localité du nom de Anéfis et sous le contrôle des troupes régulières depuis début octobre. Et c’est de cette ville d’Anéfis que le couple « Wagner-armée malienne » prépare une éventuelle offensive terrestre vers Kidal.


Lire la suite sur RFI