MALI. La France perd-elle la bataille de l'information ?

Jean-Paul Mari
25 janvier 2013
MALI. La France perd-elle la bataille de l'information ?
Le Mali au menu du sommet de l'Union Africaine

On les redoutait. En espérant qu’on allait nous éviter cela. Les voilà. Les "premières images des bombardements français" au Mali. Regardez bien, ouvrez bien les yeux devant votre écran. Deux scènes : 1/ un carré de sable vu du ciel entouré de ce qui ressemble à des murs de terre. Boum. L’écran s’irradie. Déduction : l’objectif est détruit. 2/ un village ou peut-être une ville, avec maisons, champs et rangées d’arbres. Boum, boum. Là, on voit passer dans le champ un hélicoptère d’assaut, - un Tigre ? - qui a apparemment, vu l’angle et la distance, un rapport certain avec le panache de fumée noir qui s’élève. Autre objectif détruit.

Oui, bravo, mais quel objectif ? Où se passe ce raid efficace et spectaculaire ? Quand a-t-il eu lieu ? Qui visait-il ? Mystère. Rien n’est dit. D’ailleurs, la bande-son est silencieuse, accentuant l’effet d’irréalité. Pas de bruit, pas de texte, pas de date, pas de lieu... Dans une rédaction normale, toute l’équipe de tournage serait virée ! Évidemment, tout cela a été filmé par des opérateurs militaires qui mettent ces images fantômes à la disposition des télévisions qui, faute de mieux, vont nous abreuver de cette absence d’information. Voilà, on y est. Appelons cela le "syndrome de la tempête du désert", en référence à la guerre du Golfe en 1991 où l’armée américaine avait tout fait pour masquer la réalité en nous inondant de ces images vides de sens et, disons-le, un peu obscènes, censées démontrer la toute puissance de l’offensive.

Quelle réalité du conflit ?

Pendant ce (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

MALI. La France perd-elle la bataille de l'information ?
MALI. Premières images des bombardements français
MALI. La coalition reprend une ville sur la route de Gao
Exactions au Mali : "C'est exactement ce que l'on craignait"

La question du jour

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages