Mali : la France et l'UE condamnent le "coup de force"

La France et l'Union européenne ont condamné mardi 25 mai la prise de pouvoir au Mali du colonel Assimi Goita, vice-président de transition du pays qui a fait arrêter et démettre de leurs fonctions le président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane. Le chef de la diplomatie française s'est exprimé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles