Mali : forte augmentation des violences contre les civils

·1 min de lecture
Les principaux actes de violence contre les civils et leurs biens ont été commis dans les cercles de Bandiagara, Douentza, Djenne, Koro, Mopti, Niono et Ségou (50%), ainsi que dans ceux de Ansongo et Gao (15%).
Les principaux actes de violence contre les civils et leurs biens ont été commis dans les cercles de Bandiagara, Douentza, Djenne, Koro, Mopti, Niono et Ségou (50%), ainsi que dans ceux de Ansongo et Gao (15%).

« Aggravation », le mot est lâché, et le constat de la Mission de l?ONU au Mali (Minusma), amer. Dans son rapport trimestriel couvrant avril, mai et juin, la division des droits de l?homme de la Minusma s?est inquiétée ce lundi de l?aggravation des violences contre les civils, imputable aux groupes djihadistes qui poursuivent leur progression vers le Sud, mais aussi à des milices communautaires et plus surprenant à l?armée.

À LIRE AUSSIMali : « Le mandat de la Minusma doit être renforcé »

Les données

« Entre avril et juin, au moins 527 civils ont été tués, blessés ou enlevés/disparus, soit une augmentation globale de plus de 25 % par rapport au premier trimestre (421) », la plupart dans le centre, selon le rapport.

Cinquante-quatre pour cent des personnes tuées, blessées et enlevées l?ont été par le Groupe de soutien à l?islam et aux musulmans (GSIM ou Jnim en arabe), lié à Al-Qaïda, et d?autres organisations djihadistes comme le groupe État islamique au grand Sahara (EIGS), indique l?ONU.

Le rapport dénombre 156 enlèvements attribués aux djihadistes, visant en particulier « des personnes considérées ou perçues comme étant des informateurs ou proches des forces maliennes et/ou internationales ».

La division des droits de l?homme de la Minusma s?alarme également du fait que les djihadistes imposent leur version rigoriste de l?islam dans certains secteurs du centre du pays. Et pour cause, un an après le putsch qui destitua le président Boubacar Keïta, le 18 août 2 [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles