Mali : « La facture de l’opération avec Wagner sera forcément très élevée »

·1 min de lecture
Depuis septembre, les relations diplomatiques se sont détériorées entre Paris et Bamako. L'ancienne puissance coloniale voit d'un mauvais oeil l'éventuel déploiement de mercenaires de la société paramilitaire russe Wagner sur le terrain.
Depuis septembre, les relations diplomatiques se sont détériorées entre Paris et Bamako. L'ancienne puissance coloniale voit d'un mauvais oeil l'éventuel déploiement de mercenaires de la société paramilitaire russe Wagner sur le terrain.

Rebelote. Les mises en scène du raffermissement des relations entre la Russie et le Mali n?en finissent pas. Elles vont crescendo et s?inscrivent à l?opposé du bras de fer qui oppose le pays sahélien à la France, l?ancienne puissance coloniale. Nouvelle démonstration ce jeudi 11 novembre, lorsque Sergueï Lavrov et Abdoulaye Diop, respectivement chefs de diplomaties russe et malienne, ont réaffirmé, à Moscou, leur volonté de poursuivre le partenariat militaire entre leurs deux pays, arguant d?un risque terroriste renforcé par le retrait partiel des troupes françaises. Tout en écartant le recours à la société paramilitaire privée russe Wagner. Le voilà, le n?ud du problème. Depuis des mois, les rumeurs font état d?un contrat imminent entre la junte malienne et l?organisation paramilitaire, proche du Kremlin. Au grand dam de la France. Les autorités maliennes continuent donc d?agiter le chiffon rouge Wagner, tandis que le discours de la France se veut plus ferme que jamais. Tout a commencé au moment de l?annonce, le 10 juin dernier, par le président français Emmanuel Macron de la transformation de l?opération Barkhane, qui devrait se traduire par la réduction du nombre de soldats ? qui passerait de 5 100 actuellement à environ 3 000 ? et la fermeture de trois des cinq bases françaises au nord Mali (Tessalit, Tombouctou et Kidal). Pour Bamako, la décision du chef d'État français, qualifiée au passage d'« abandon en plein vol », vise à rassurer l?opinion publiq [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles