Mali : engagée militairement depuis 2013, la France a "des résultats extrêmement concrets sur le terrain"

Deux nouveaux militaires français ont été tués au Mali, samedi 2 janvier. L'engagement porte-t-il ses fruits ? "La France a des résultats extrêment concrets sur le terrain, notamment depuis le sommet de Pau (Pyrénées-Atlantiques), en janvier 2019, où le président Macron a pris deux décisions : l'envoi de 600 hommes en renfort et la stratégie pour cibler la zone dite des "trois frontières", entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, répond la journaliste Dorothée Olliéric, en direct du ministère des Armées, dimanche 3 janvier. Résultat : un bilan avec des centaines de jihadistes qui ont été tués, dont des chefs". "On est loin de parler du retrait" Emmanuel Macron pourrait annoncer dans les jours ou les semaines à venir le désengagement des renforts, qui étaient, dès le départ, temporaires. "Néanmoins, on est loin de parler du retrait ou de la fin de l'opération Barkhane, tout simplement parce que les forces partenaires africaines ne sont pas prêtes à poursuivre la lutte contre le terrorisme toutes seules", reprend la journaliste.