Mali : le drame des familles de militaires disparus

C’est une hécatombe qui touche les soldats français engagés actuellement au Mali. Alors que cinq d’entre eux ont perdu la vie il y a quelques jours, six ont aussi été blessés après une attaque-suicide, vendredi 8 janvier. Ces disparitions résonnent douloureusement dans l’esprit des familles d’anciens militaires disparus au Mali. C’est le cas de Laetitia Dubé, dont le fils, Ronan Pointeau, est mort le 2 novembre 2019, à l’âge de 24 ans : "Son véhicule a sauté sur une mine artisanale. Il s’est retourné et lui est resté coincé en-dessous." Une mère dévastée Cette mère de famille peine à contenir ses larmes quand elle évoque le moment où on lui a appris la mort de son fils. "On sonne à la porte, j’ai levé le judas et j’ai compris. Je ne voulais pas ouvrir. Il y avait le chef de corps du régiment […] il y avait un élu. J’ai ouvert la porte et je leur ai dit ‘non’", témoigne-t-elle. Vivement émue, elle ajoute qu’elle tient à ce que son fils sache qu’elle est fière de lui mais qu’il lui manque.