Mali : le départ de la France risque "d'ouvrir des corridors pour les jihadistes"

La France a annoncé avoir achevé lundi 15 août le retrait de ses troupes du Mali avec le départ du pays des derniers soldats français de Barkhane, une opération militaire visant à lutter dans le Sahel contre les mouvements islamistes. Selon le Colonel Yves Gastine, dernier commandant de la force Barkhane à Gao, ce retrait risque de renforcer l'insécurité et l'instabilité dans la bande sahélo saharienne.