Mali: Le colonel Goïta prête serment comme président de transition

·1 min de lecture
MALI: LE COLONEL GOÏTA PRÊTE SERMENT COMME PRÉSIDENT DE TRANSITION

BAMAKO (Reuters) - Assimi Goïta, le colonel à l'origine du coup d'Etat d'août 2020 au Mali, s'est engagé lundi à superviser une transition vers des élections démocratiques lors de sa prestation de serment comme président par intérim.

La Cour suprême du Mali avait déjà désigné le mois dernier ce colonel, qui a démis de leurs fonctions le président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane, comme étant le nouveau président par intérim.

"La situation nous offre l'opportunité de remettre le processus de transition dans la direction souhaitée par la population", a déclaré Assimi Goïta, vêtu d'un uniforme d'officier gris foncé.

Le dirigeant a promis de mettre en oeuvre "les mesures nécessaires à la réussite de la transition, notamment l'organisation d'élections crédibles, justes et transparentes qui se tiendront comme prévu".

Quelques heures après sa prestation de serment à Bamako, Assimi Goïta, âgé de 38 ans, a choisi le chef de l'opposition et ancien ministre Choguel Maïga, âgé de 63 ans, comme Premier ministre, selon un décret lu à la télévision publique.

On ignore pour le moment si cette nomination sera de nature à satisfaire la communauté internationale et l'Union africaine qui réclament le rétablissement d'un gouvernement civil.

La France a annoncé la semaine dernière qu'elle suspendait à titre conservatoire ses opérations militaires conjointes avec les forces maliennes pour faire pression sur la junte militaire.

(Tiemoko Diallo, rédigé par Cooper Inveen et Aaron Ross; version française Claude Chendjou, édité par Nicolas Delame et Jean-Michel Bélot)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles