Mali : la Banque mondiale suspend ses opérations financières

·1 min de lecture
Les Maliens ont peu réagi au nouveau coup d'Etat intervenu le 24 mai dernier, alors que le pays se remet à peine de l'embargo économique subi lors du premier pustch.
Les Maliens ont peu réagi au nouveau coup d'Etat intervenu le 24 mai dernier, alors que le pays se remet à peine de l'embargo économique subi lors du premier pustch.

Si les militaires qui ont pris le pouvoir au Mali tentent par tous les moyens de donner des gages à la communauté internationale, la semaine s'est achevée sur un nouveau coup dur. Vendredi 4 juin, la Banque mondiale a annoncé suspendre ses opérations financières au Mali à la suite du coup d'État fin mai, le deuxième en moins d'un an. Dans un communiqué, la Banque indique avoir « temporairement mis en pause les décaissements de ses opérations au Mali pendant qu'elle suit et évalue de près la situation ». Un porte-parole de l'institution a confirmé à l'AFP que cette décision a été prise « conformément à la politique de la Banque applicable à des situations similaires » à celle survenue au Mali. Cette annonce est la première qui aura un impact sur le plan économique dans un pays asphyxié. Sur le plan institutionnel, le Mali a déjà été suspendu d'une majorité d'institution comme la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), l'Union africaine (UA) ou encore l'organisation de la Francophonie. Toutes exigent un retour à l'ordre constitutionnel.

À LIRE AUSSILamine Savané : « L'opinion malienne a du mal à comprendre »

Premières assurances maliennes

Concrètement, la décision de la Banque mondiale se traduit « par le non-traitement des demandes de décaissements reçues après le 24 mai, et de celles reçues mais non traitées avant le 24 mai », souligne le communiqué de presse de l'administration Breton Woody, qui finance actuellement des projets à ha [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles