"Malheureusement, y'en a d'autres" : cette petite phrase lourde de sous-entendus de Barbara Pompili

Une petite phrase qui en dit long. Le 18 septembre dernier, Adrien Quatennens a reconnu, par l'intermédiaire d'un communiqué, avoir été violent à l'encontre de son épouse, Céline Quatennens. En instance de divorce avec cette dernière, le député La France Insoumise du Nord, a avoué l'avoir giflé une fois sous le coup de la colère. Suite à cet incident, Céline Quatennens avait décidé de déposer une main courante auprès de la police contre son futur ex-mari.

Mais alors que les deux époux souhaitaient que cette affaire reste privée, elle a finalement été rendu publique, contraignant Adrien Quatennens à se mettre en retrait de la vie politique. Cependant, il n'a pas renoncé à son mandat de député au sein de l'Assemblée nationale. Même si ce lundi 3 octobre, on a appris que Céline Quatennens était retournée au commissariat le 26 septembre dernier, pour porter plainte contre son futur son ex-mari, après avoir déposé une deuxième main courante deux jours plus tôt, selon les informations dévoilées par BFMTV.

Comme l'ont rappelé nos confrères, ce lundi 26 septembre marquait également la journée au cours de laquelle Adrien Quatennens avait été entendu en audition libre. Un moment au cours duquel il avait reconnu avoir donné une gifle à son épouse un an auparavant, lui avoir serré le poignet le 28 août et l'avoir blessée au coude le 2 septembre. On ne sait toutefois pas si Céline Quatennens a déposé plainte avant ou après l'audition de (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Emmanuel Macron : ce détail de son look qui fait grincer des dents
Eric Dupond-Moretti renvoyé en procès : que reproche-t-on au ministre de la Justice ?
Adrien Quatennens : après ses deux mains courantes, sa femme a porté plainte contre lui
Rachida Dati : ses très rares confidences sur Zohra, sa fille de 13 ans, dans Quelle époque !
Adrien Quatennens : sa femme a déposé une nouvelle main courante pour une raison bien précise