Malgré des Républicains "faibles, "nous n'abandonnerons jamais", tonne Trump

·2 min de lecture

«Nous ne concéderons jamais (la défaite)», a déclaré de Washington Donald Trump, quelques minutes avant que le Congrès ne débute l'enregistrement du vote des grands électeurs en faveur de son adversaire démocrate Joe Biden.

De plus en plus isolé, le président américain Donald Trump s'en est pris mercredi avec virulence à son propre camp républicain juste avant que le Congrès n'entérine la victoire de Joe Biden. Les ténors républicains sont "faibles" et "pathétiques", a-t-il lancé devant ses partisans sous un ciel chargé de lourds nuages, la Maison Blanche en toile de fond.

"Nous n'abandonnerons jamais. Nous ne concéderons jamais", a-t-il martelé, quelques minutes avant que le Congrès ne débute l'enregistrement, lors d'une procédure purement formelle, le vote des grands électeurs en faveur de son adversaire démocrate.

Voir aussi :A Washington, plusieurs arrestations après une manifestation pro-Trump

Katherine Caldwell, 61 ans, venue avec son mari de l'Oregon, à l'autre extrémité des Etats-Unis, arbore fièrement un chapeau sur lequel on peut lire: "Trump est mon président". "Ils ont volé nos élections", martèle-t-elle, jugeant que le parti républicain a fait son temps et qu'il doit céder la place au "parti Trump".

Mais les résultats sont là, et ils sont un terrible camouflet pour l'ancien homme d'affaires, qui refuse toujours de reconnaître sa défaite et est de plus en plus critiqué dans son propre camp.En Géorgie, le candidat démocrate Raphael Warnock a battu la sénatrice républicaine Kelly Loeffler et est entré dans l'histoire en devenant le premier sénateur noir élu dans cet Etat du Sud.

"Ce qui s'est passé hier (mardi) soir est extraordinaire", a déclaré sur CNN ce pasteur de 51 ans d'une église d'Atlanta où officiait Martin Luther King. L'autre démocrate en lice, Jon Ossoff, semblait lui aussi en position de créer la surprise face au sénateur républicain David Perdue.

Lors d'une déclaration mercredi matin, il a revendiqué sa victoire:(...)


Lire la suite sur Paris Match