"Malgré nos profonds désaccords..." : Brigitte Bardot interpelle Eric Dupond-Moretti sur un « drame »

·1 min de lecture

Le drame s'est déroulé le 16 novembre 2019. Elisa Pilarski, une femme enceinte de 29 ans, a été retrouvée morte dans l'Aisne, à la suite de morsures de chien. Un seul chien est à l’origine du décès de la jeune femme selon le rapport d’expertise de deux vétérinaires, rendu public samedi 31 octobre. Il s'agit de Curtis, l'animal de Christophe Ellul, son compagnon. Ce lundi 16 novembre 2020, Brigitte Bardot, connue pour ses nombreuses prises de positions sur des sujets de société, a envoyé une lettre ouverte au Ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, afin d'évoquer le drame.

Dans sa missive, l'ancienne actrice de 85 ans s'est adressée "non pas à l'homme mais au ministre". "Nous avons besoin de connaître la vérité, cette affaire dramatique a encore bien trop de zones d’ombre sur lesquelles il faut faire la lumière. La peine de mort a été abolie en France, elle ne doit pas être prononcée à l’encontre de Curtis dont la culpabilité est loin d’être établie même si elle arrange tout le monde", a poursuivi la Présidente de la Fondation Brigitte Bardot.

De nombreuses associations animalistes, militants antichasse et défenseurs de la cause animale avaient, à la découverte des faits, accusé la chasse à courre d’être responsable de ce décès. Brigitte Bardot est revenue sur le sujet : "Curtis est aujourd’hui le coupable idéal, mais nous savons tous qu’une meute livrée à elle-même, comme celle du « rallye de la passion » lors du drame, représente un danger réel, si les chasseurs étaient (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - « Un Nouvel An avec des jauges » : chez Pascal Praud, le Dr. Martin Blachier prévient les Français
PHOTOS - Fiançailles de Kate Middleton et William : 10 ans après, retour sur un cliché culte
VIDÉO - « Un vrai séisme » : Vincent Perrot en larmes en évoquant la mort de sa mère
Donald Trump, un loser ? Quand son ex Ivana se vantait de le plumer
« L’unique homme qui ravit mon coeur » : Ingrid Chauvin ne laisse guère de doute sur sa rupture