Malgré une poussée du variant indien, Londres maintient son plan de déconfinement

·1 min de lecture
Le nombre de cas au Royaume-Uni a grimpé de 520 la semaine dernière à 1 313 cette semaine, selon le ministère de la Santé.
Le nombre de cas au Royaume-Uni a grimpé de 520 la semaine dernière à 1 313 cette semaine, selon le ministère de la Santé.

Le gouvernement britannique a confirmé vendredi mettre en ?uvre la prochaine étape de son plan de déconfinement lundi, malgré une poussée préoccupante du variant indien en Angleterre où a été lancée une campagne de dépistage accéléré.

Outre cette mesure, raccourcir l'intervalle entre les deux doses de vaccin (jusqu'à trois mois actuellement) ou élargir la vaccination aux plus jeunes figurent aussi parmi les options étudiées par le gouvernement pour freiner la poussée du variant B1.617.2.

À LIRE AUSSIPendant ce temps-là, le Royaume-Uni vaccine à tour de bras

Le nombre de cas au Royaume-Uni a grimpé de 520 la semaine dernière à 1 313 cette semaine, selon le ministère de la Santé. La plupart des cas sont concentrés dans le nord-ouest de l'Angleterre, comme la ville de Bolton, et certains à Londres.

« Les médecins vont étudier cela pour voir de quelle manière on peut modifier la campagne de vaccination pour la rendre la plus efficace possible face à cette poussée du variant », a expliqué le secrétaire d'État Nadhim Zahawi à SkyNews, expliquant que « vacciner des cohortes plus jeunes » ou « rapprocher » la deuxième dose figuraient parmi les options.

Il a cité des « inquiétudes » concernant une possible contagiosité plus importante de ce variant, mais a précisé qu'il n'y a « pas d'éléments pour le moment prouvant qu'il résiste aux vaccins ou a des conséquences plus graves pour les gens ». Malgré cette poussée du variant surveillée de près par les autorités, « nous pe [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles