Malgré l'accord commercial, les Etats-Unis, le Canada et le Mexique peinent à s'entendre

·1 min de lecture

Arraché à l'issue d'âpres discussions entre Washington, Ottawa et Mexico, le traité de libre-échange AEUMC, entré en vigueur en pleine pandémie, est loin d'avoir mis un terme aux frictions commerciales entre les trois pays. Mais il pourrait, sous l'impulsion de l'administration Biden, changer la donne en matière de droit du travail. L'accord Etats-Unis Mexique Canada (AEUMC) fêtera jeudi 1er juillet sa première année d'existence. Le 1er juillet 2020, il avait remplacé l'Aléna, l'accord de libre-échange nord-américain qui était en vigueur depuis 1994, à la demande de Donald Trump.

Les trois partenaires ont toujours claironné que ce nouveau traité serait bénéfique pour leurs économies et leurs travailleurs. Mais depuis un an, c'est surtout la palette de contentieux qui s'est élargie, entre d'une part, les Etats-Unis et le Canada, et d'autre part, les Etats-Unis et le Mexique. Certes, l'AEUMC a éliminé "le nuage d'incertitudes" et donc amélioré le climat des affaires, condition sine qua non pour favoriser le commerce et les investissements, souligne Jeffrey Schott, expert au centre de réflexion Peterson Institute for International Economics. Mais il a paradoxalement favorisé l'éclosion de nombreux conflits.

>> A lire aussi - Brexit : le Royaume-Uni et le Canada annoncent un “accord commercial fantastique”

"L'Aléna était la vision d'un marché nord-américain unique, qui deviendrait progressivement de plus en plus intégré, un peu sur le modèle de l'Union européenne" avec l'absence (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'avocat de Donald Trump n'a plus le droit d'exercer
Russie, Israël, Australie... ces pays où le variant Delta inquiète
Faute de volontaires, les soirées test en discothèque reportées
Cette statue de Johnny Hallyday qui provoque la polémique à Paris
À Dijon, une femme se baigne dans une fontaine au milieu de 50.000 euros de billets

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles