Malgré l'abandon du projet de vaccin de Pasteur contre le Covid-19, tout n'est pas perdu pour la recherche française

Solenne Le Hen
·1 min de lecture

"C'est ce qui arrive régulièrement dans des projets de recherche. Tous ne sont pas couronnés de succès et parfois il faut savoir prendre des décisions difficiles." Bruno Hoen, directeur de la recherche médicale à l'Institut Pasteur ne cache pas sa déception. L'Institut Pasteur abandonne l'un de ses projets de vaccin contre le Covid-19, celui qui était le plus avancé. L'annonce a été faite lundi 25 janvier, car le laboratoire de recherche français et son partenaire américain Merck ont constaté que les résultats des essais de phase 1 n'étaient pas à la hauteur.

Ce projet était basé sur la technique du vaccin contre la rougeole et avait été testé sur 52 volontaires. Avec une efficacité insuffisante, explique le Pr Bruno Hoen : "On observe que les titres d'anticorps générés sont relativement faibles et inférieurs à ce qu'on peut obtenir en immunisation naturelle après avoir développé la maladie chez les convalescents ou ce qui a été observé avec les vaccins à ARN messager." Le laboratoire va désormais se concentrer sur ses deux autres candidats vaccins pour lesquels les essais sur l'homme n'ont pas encore débuté.

Cette décision ne devrait pas avoir de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi