Malgré la crise sanitaire, la chaîne américaine KFC recrute au Royaume-Uni et en Irlande

·1 min de lecture

À contre-courant d'un secteur de la restauration laminé par la crise sanitaire, des chaînes de fast-food arrivent à tirer leur épingle du jeu. Après la chaîne Domino's Pizza en septembre, c'est à KFC d'annoncer de nouvelles créations de postes en Europe.

Le géant américain du poulet frit recrute et le fait savoir : 5 400 emplois devraient être créés d'ici la fin de l'année dans les restaurants KFC au Royaume-Uni et en Irlande. La direction souhaite notamment profiter du programme d'aide à l'embauche pour les jeunes de 16 à 24 ans mis en place par le gouvernement britannique pendant la pandémie.

Comme KFC, les chaînes de fast-food s'en sortent bien. Mais pour les restaurants traditionnels, l'année reste très compliquée, et cela se voit jusqu'aux rues commerçantes de Manchester ou de Dublin. De nouvelles restrictions, voire même les reconfinements comme en Irlande ou au Pays de Galles rendent les perspectives encore plus incertaines pour le secteur.

La plupart des pubs, touchés de plein fouet par la crise, ont annoncé des suppressions d'emplois. Les chaînes de restaurants, comme Pizza Express ou les sandwicheries comme Pret A Manger, n'ont d'autre choix que de réduire la voilure. Le secteur pourrait perdre jusqu'à un demi-million de postes.

À écouter aussi : Restaurants en temps de coronavirus: ouvrir autrement