Malgré la crise, les programmateurs de festivals préparent plus que jamais l'été prochain

Yann Bertrand
·1 min de lecture

Kem Lalot a vécu une année 2020 difficile: "Ca fait un peu plus de 30 ans que je traîne dans les festivals l'été et là je me suis rendu compte d'un grand vide... Les visios ou les concerts acoustiques au début tu trouves ça sympa mais au bout d'un moment tu en as ras le bol !" Le programmateur des Eurockéennes de Belfort était donc bien content de dévoiler une grande partie de l'affiche il y a quelques jours : "Allons-y, balançons, et de toute façon c'est notre travail de l'année !"

Avec 30 000 festivaliers par jour, Muse ou Massive Attack en têtes d'affiche, les Eurocks sont une énorme machine. Une problématique bien différente de celle du festival Les 3 Eléphants, à Laval. La programmatrice Perrine Delteil vient d'annoncer quelques noms : Girls In Hawai, Laylow, Soso Maness, Sébastien Tellier ou Jane Birkin. Avec des contraintes en tête: "Dans le spectacle vivant, c'est difficile pour les découvertes, car les groupes confirmés, qu'on connaît, qu'on a déjà vus, sont plutôt des valeurs sûres".

Ce n'est pas évident, on a des moments de grands hauts (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi