Malgré le couvre-feu à La Réunion, ce restaurateur est prêt à tout pour retrouver ses clients

·1 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

COVID-19 - Avec plus de 1 450 nouveaux cas de coronavirus en une semaine, la circulation du virus ne cesse d’augmenter sur l’île de la Réunion. Face à cette situation, Emmanuel Macron a été contraint d’annoncer le retour de l’urgence sanitaire ainsi que la mise en place de nouvelles restrictions. Parmi elles, l’instauration d’un couvre-feu entre 23 heures et 5 heures.

David Banon, gérant du restaurant le Reflet des Îles à Saint-Denis, espère trouver rapidement des solutions, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

″Ce couvre-feu n’est pas une mauvaise chose. En plus, il est à 23h. Ce n’est pas ce qui nous impacte le plus”, affirme le Réunionnais. Mais la situation sur l’île est loin d’être rassurante. “Au moins avec cette nouvelle mesure, on aura de la visibilité sur plusieurs mois”, poursuit David Banon.

Dès la fin de l’allocution du chef de l’État, ce restaurateur a directement pensé à de nouvelles solutions. “J’ai contacté l’Agence Régionale de Santé pour leur soumettre une suggestion. J’aimerais en effet pouvoir proposer des tests pour mes clients non vaccinés directement dans mon restaurant”, explique-t-il. “Cela se fait dans les grandes manifestations, sans médecins ou infirmiers, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas”, précise le Réunionnais.

“Nous sommes en guerre” déclarait Emmanuel Macron. “Adoptons une posture de guerrier” assure David Banon.

À voir également sur Le HuffPost: Cafés, cinés, trains... La liste des lieux où le pass sanitaire sera demandé

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles