Malgré le coronavirus, les Français dépensent toujours autant en jouets pour Noël

·1 min de lecture

Un moment de bonheur dans un océan de marasme ? Si la France est touchée de plein fouet, comme de nombreux autres pays, par la deuxième vague de coronavirus, le temps ne s'arrête pas pour autant. Et avec lui, Noël approche à grands pas. Malgré la possibilité que cette fête familiale se fasse confiné, les parents semblent bien décidés à offrir un vrai Noël à leurs enfants. C'est en tout cas l'analyse faite par Jean-Michel Grunberg lorsqu'il regarde les chiffres des commandes de ses magasins de jouets. Invité de "La France bouge", le président-fondateur de La Grande Récré affirme que "le pouvoir d'achat disponible pour du jouet, pour faire plaisir aux enfants, pour les protéger dans ce marasme général, est là".

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 16 novembre

"Un beau Noël, l'enfant s'en souvient toute sa vie"

Quand bien même ce pouvoir d'achat aurait globalement baissé avec la crise sanitaire et économique du coronavirus, Michel Grunberg pointe qu'"en 40 ans de métier, [il a toujours] vu des clients dans une situation économique difficile marquer le coup" pour mettre des cadeaux sous le sapin. "Parce qu'un beau Noël, l'enfant s'en souvient toute sa vie." Le panier moyen des Français consacré aux jouets ne baisse donc pas, selon Jean-Michel Grunberg.

De là à créer un effet d'aubaine après des mois de frustration causée par deux confinements ? "Je pense que ça va être l'état d'esprit", avance-t-il, tout en écartant que les magasins de jouet...


Lire la suite sur Europe1