Malgré le confinement, le Théâtre de Beauvais continue à faire vivre la culture

"La culture n'est pas qu'un loisir". Sur la page d'accueil de son site internet, le Théâtre du Beauvaisis remet les pendules à l'heure. Alors que la France est entrée dans une deuxième période de confinement, l'établissement culturel fait tout pour poursuivre sa mission de service public. A travers des résidences d'artistes et des rencontres en visioconférence avec les spectateurs, le théâtre continue à vivre, malgré tout. Sur la scène du Théâtre du Beauvaisis, les danseurs et chanteurs de la compagnie Odetta répètent comme si de rien n'était, ou presque. Depuis fin octobre, les spectacles sont annulés, les tournées compromises. Un contexte très difficile pour ces artistes qui ont trouvé dans l'établissement beauvaisien un hâvre de paix. Accueillis en résidence, ils peaufinent leur dernière création, La chaleur. Ce spectacle expérimental, subtil mélange entre danse et chants baroques, prend peu à peu vie.Outre Madeleine Fournier et la compagnie Odetta, d'autres artistes comme Frédérique Caillon-Cristofani sont actuellement accueillis par le Théâtre du Beauvaisis. Une façon pour l'établissement culturel d'entrer en résistance face à la crise sanitaire. "C'est très pénible pour nous", explique le directeur du théâtre Xavier Croci. "Notre métier, notre ADN, c'est de mettre en relation des propositions d'artistes avec des gens, avec les habitants d'un territoire, et là, on ne peut plus le faire."Alors pour continuer à vivre et à remplir sa mission d'éducation du public, le Théâtre du Beauvaisis organise des rencontres en visioconférence entre les artistes dont les spectacles ont été déprogrammés et les spectateurs qui avaient déjà acheté leurs places. Le programme complet de ces rencontres est à découvrir sur la page Facebook du théâtre.