Pour Malek Boutih, "sans Emmanuel Macron, Marine Le Pen prendrait le pouvoir"

Malek Boutih, invité de Ruth Elkrief mardi soir sur BFMTV, a réagi à l'avertissement lancé par François Hollande au candidat d'En Marche!. Le président de la République a estimé qu'il n'y avait pas eu de "prise de conscience de ce qui s'est passé dimanche", avec la qualification du FN pour le second tour.

"C'est la dernière station avant Marine Le Pen au pouvoir. Il n'y aura pas d'autre chance", a assuré Malek Boutih. Pour le député socialiste proche de Manuel Valls, invité de Ruth Elkrief mardi soir sur BFMTV, Emmanuel Macron est le seul candidat qui puisse empêcher l'accession du Front national à l'Elysée. "Il y a un réel danger (…) à cause d'une sorte d'endormissement de la société française", a-t-il expliqué.

"Je maintiens qu'aujourd'hui, sans Emmanuel Macron et sans sa candidature, Marine Le Pen prendrait le pouvoir en France à cette élection", a-t-il soutenu en réagissant aux propos de François Hollande. Le chef de l'Etat a estimé ce mardi "qu'il n'y a(vait) pas eu de prise de conscience de ce qui s'est passé dimanche. Tout le monde a regardé le résultat avec un ordre d'arrivée. Et on a oublié que c'était quand même Marine Le Pen qui était au deuxième tour".

"Emmanuel Macron fait des efforts pour rassembler"

L'élu PS a lui aussi exprimé son inquiétude face à ce qu'il qualifie de "banalisation du Front national". Mais selon lui, "Emmanuel Macron fait des efforts pour rassembler" en ajoutant: "Il faut dire à beaucoup de Français, voter aujourd'hui Emmanuel Macron ce n'est pas comme au premier tour adhérer à toutes ses idées. Il s'agit de protéger la République".

En cas de victoire du candidat d'En Marche!, le député PS estime également qu'Emmanuel Macron aura besoin pour...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages