Malaisie: manifestation contre le gouvernement malgré les restrictions sanitaires

·2 min de lecture

Des centaines de Malaisiens ont manifesté samedi contre leur gouvernement, malgré l'interdiction des rassemblements publics pour raison sanitaire, réclamant la démission d'un Premier ministre politiquement affaibli.

Habillés de noir, portant des masques et maintenant une bonne distance entre eux, les manifestants arboraient des drapeaux noirs et des pancartes où l'on pouvait lire "gouvernement en échec".

Il s'agit de la première manifestation d'ampleur en Malaisie depuis plusieurs mois, les restrictions sanitaires et la crainte d'une contamination ayant été dissuasives pour beaucoup.

Mais la colère monte dans le pays contre le gouvernement, sa gestion de la pandémie - laquelle progresse malgré le confinement - et les tentatives du Premier ministre Muhyiddin Yassin de maintenir son administration aux commandes.

"Nous nous battons car pendant que des personnes souffrent, ce gouvernement est occupé à jouer à la politique", explique Karmun Loh, un participant à la manifestation dans le centre de Kuala Lumpur, à l'AFP.

"Ce gouvernement (...) paralyse l'économie et détruit aussi notre démocratie", ajoute-t-il.

Muhyiddin "est un très mauvais premier ministre", dit Shaq Koyok, un autre manifestant. "Il faut qu'il démissionne."

Nombreuses sur place, les forces de l'ordre ont empêché les manifestants de pénétrer sur une place centrale, avant que le rassemblement ne se termine dans le calme.

La manifestation a rassemblé un millier de personnes selon les organisateurs, 400 selon la police.

La police a indiqué aux médias locaux que les manifestants, qui ont violé la règle interdisant les rassemblements, seraient contactés pour être interrogés.

Le Premier ministre était arrivé au pouvoir en mars 2020 sans avoir été élu, en retirant son parti de la coalition gouvernementale de l'époque pour s'allier avec le parti UMNO, à l'image entachée de scandales de corruption.

Mais son gouvernement est désormais sur le point de s'effondrer après la défection de ses alliés.

Le retour du parlement cette semaine, après des mois de suspension imposés par l'état d'urgence sanitaire, a renforcé son isolement.

L'état d'urgence sanitaire, en vigueur depuis six mois dans le pays, doit se terminer dimanche, mais le confinement au niveau national reste maintenu. Depuis le début de la pandémie, la Malaisie a enregistré près de 1,1 million de cas de Covid-19, dont plus de 8.800 décès.

pl-sr/axn/bq/at

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles