"Le médecin a dit que ça pourrait prendre jusqu'à six mois", le footballeur malaisien aspergé d'acide espère vite rejouer

Le footballeur international malaisien Faisal Halim, brûlé au quatrième degré après avoir été aspergé d'acide près de Kuala Lumpur le mois dernier, a exprimé jeudi son espoir de rechausser les crampons dans les prochaines semaines. Il avait passé trois semaines à l'hôpital pour de multiples allogreffes chirurgicales.

"J'espère pouvoir retrouver les terrains d'ici un à deux mois, même si le médecin a dit que cela pourrait prendre jusqu'à six mois", a déclaré en larmes, à sa sortie de l'hôpital, le joueur qui évolue en première division malaisienne avec le Selangor FC.

Plusieurs joueurs de la sélection attaqués

Âgé de 26 ans, l'ailier droit du Selangor FC et de la Malaisie (34 sélections, 8 buts), avait été agressé dans un centre commercial à l'extérieur de la capitale Kuala Lumpur le 5 mai dernier. Deux personnes ont été arrêtées après l'agression de Faisal Halim, mais elles ont été relâchées sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elles.

Avant cette agression, un autre joueur de l'équipe nationale de Malaisie, Akhyar Rashid, avait été frappé avec une barre de fer par deux personnes qui lui ont volé de l'argent devant son domicile, dans l'Etat oriental de Terrenganu.

La fédération incite les joueurs à renforcer leur sécurité

L'ex-international malaisien Safiq Rahim, qui évolue à Johor Darul Ta'zim (JDT), le club champion en titre, avait été menacé dans la foulée avec un marteau par deux hommes qui ont fait voler en éclats la vitre arrière de son véhicule. Les motivations de ces attaques ne sont pas connues, et la police cherche encore à établir si elles sont liées.

Mais elles ont déjà poussé le président de la fédération malaisienne de football, Hamidin Mohamad Amin, à inciter les footballeurs les plus connus du pays à prendre des précautions pour assurer leur sécurité, y compris en embauchant des gardes du corps.

Article original publié sur RMC Sport