Malaisie La crise diplomatique est ouverte avec Pyongyang

Libération.fr

La Malaisie a donné quarante-huit heures, samedi, à l’ambassadeur de Corée du Nord pour quitter le pays, trois semaines après l’assassinat du demi-frère de Kim Jong-un à l’aéroport de Kuala Lumpur. Cette expulsion est la conséquence des critiques répétées de Pyongyang envers les investigations menées par la Malaisie afin d’établir l’identité des commanditaires du meurtre. Au lendemain de la mort de Kim Jong-nam, l’ambassadeur nord-coréen, Kang Chol (photo), avait critiqué le déroulement de l’enquête. Ses propos lui avaient valu une convocation devant les autorités malaisiennes. Il avait alors déclaré «ne pas pouvoir faire confiance aux enquêteurs malaisiens». La Malaisie était l’un des rares pays à entretenir des relations diplomatiques cordiales avec Pyongyang, les Nord-Coréens étant exempts de visa pour visiter la Malaisie. Kuala Lumpur devrait suspendre cet avantage à partir de lundi. PHOTO afp

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Les unionistes du DUP ont terminé en tête du scrutin régional anticipé en Irlande du Nord
Pays-Bas : premiers dans les sondages, les populistes sans alliés pour gouverner
Blog Africa4
Le gouvernement sud-africain envisage de réglementer les réseaux sociaux pour freiner la diffusion de fausses informations et d’images truquées.
Meetings annulés Erdogan compare les pratiques de Berlin à «celles des nazis»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages