Quelles sont les maladies transmises par les tiques ?

·2 min de lecture
Dangerous biting insect on background of epidermis detail. Disgusting carrier of infections. Tick-borne diseases

Non, les tiques ne transmettent pas seulement la maladie de Lyme. Elles peuvent être la source de nombreuses autres pathologies.

Chaque année, les tiques sont le cauchemar des promeneurs. Cet insecte parasite est surtout connu pour transmettre la maladie de Lyme. La transmission se fait lors d’une piqûre de tique infectée par une bactérie de la famille des spirochètes. Si cette pathologie est particulièrement redoutée, ce n’est pas la seule que les tiques peuvent transmettre.

Le 28 juin 2021, dans The Conversation, Nathalie Boulanger, enseignant-chercheur et membre du Centre National de Référence Lyme, à l'Université de Strasbourg, liste les maladies dont il faut se méfier. Tout d’abord, il n’existe pas une seule espèce de tique mais plus de 900 dont une quarantaine vit en France. La plus connue, la tique Ixodes ricinus, est celle qui transmet la maladie de Lyme.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Attention, la maladie de Lyme est un véritable danger"

Tiques dures ou molles ?

Deux grandes familles de tiques cohabitent : les dures (ou Ixodidae) et les molles (ou Argasidae). Les tiques molles piquent rarement l’être humain. Toutefois, la salive de certaines peut être responsable de chocs anaphylactiques entraînant des pertes de connaissance. À l’inverse, les tiques dures transmettent des zoonoses. Il s’agit de maladies infectieuses transmises à l’être humain via un animal.

En plus de transmettre la maladie de Lyme, Ixodes ricinus peut véhiculer une grande variété d’agents potentiellement infectieux pour l’être humain. En effet, elle pique plus de 300 animaux différents, dont des lézards, des oiseaux, des petits et de grands mammifères. Elle peut aussi transmettre l’anaplasmose granulocytaire humaine. "Après une période d’incubation variant d’une à trois semaines après la piqûre d’une tique infectée, la maladie se manifeste par une fièvre, fréquemment accompagnée de frissons, d’un état de malaise ou de douleurs articulaires et musculaires, associées à des maux de tête", détaille The Conversation. Cette tique peut aussi transmettre une bactérie qui engendre de la fièvre nocturne et des douleurs musculaires. Bien diagnostiquées, ces infections se soignent par un traitement antibiotique.

Fièvre, jaunisse et anémie

Ixodes ricinus peut aussi transmettre à l’être humain des parasites du genre Babesia. "Ces parasites provoquent des maladies appelées babésioses ou piroplasmoses, qui se traduisent par de la fièvre, un ictère (jaunisse), une anémie et une hémoglobinurie (présence d’hémoglobine dans les urines)", met en garde la spécialiste. D’autres tiques peuvent également transmettre des agents pathogènes. C’est le cas des tiques Dermacentor marginatus, Dermacentor reticulatus et Rhipicephalus qui peuvent être vecteurs des rickettsioses à l’humain. Elles provoquent des ganglions et une escarre à l’endroit de l’inoculation, après une semaine en moyenne. L’incubation peut durer de 1 à 15 jours. Il n’y a pas toujours de fièvre, mais des maux de tête.

Ces parasites peuvent également transmettre un virus comme celui de l’encéphalite à tique. D’autres tiques sont également responsables de fièvre récurrente. En France, les tiques ont en moyenne un taux d’infection de 1 à 2 %.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles